Qu’est-ce que la blockchain?

La blockchain ou chaine de blocs de codes informatiques est

Un protocole doublé d’un processus de validation basé sur un registre décentralisé

Une technologie de stockage décentralisé

Une technologie d’exécution décentralisée

Un système de pair-à-pair inaltérable.

Le fait pour chaque pair de recevoir la dernière version de l’historique des transactions renforce la sécurité du système.


Un bloc est possible après avoir franchi les étapes suivantes:

La saisie d’une donnée de transaction

La création d’un bloc contenant les informations de la transaction

La sécurisation des données par la cryptographie

L’insertion dans une blockchain et la diffusion du bloc dans le réseau.

La diffusion du bloc permet de le dupliquer sur des serveurs créant ainsi la chaîne de blocs ou blockchain. Ces différentes étapes ont pour objectif de garantir la sécurité de la transaction et, en conséquence, la confiance dans celle-ci. De plus, la puissance de calcul des machines de la chaîne de blocs doit toujours dépasser celle des machines visant à attaquer le réseau. Tous les contributeurs.trices honnêtes (servant.es ou serveurs ou client.es ou nœuds) peuvent vérifier le parcours d’une transaction mais n’y ont pas accès sans la clé privée que reçoit l’utilisateur.trice. La clé privée génère la clé publique mais l’inverse n’est pas possible. La sécurité du système dépend de la participation de chaque pair mais aussi et surtout de sa vigilance, du chiffrement, assurant ainsi la sécurité des données.









Blockchain citoyenne

La blockchain citoyenne ou chaine de blocs citoyens désigne un usage citoyen de la chaîne de blocs. L’idée est de permettre aux citoyens et citoyennes d’avoir le contrôle sur leurs données. Avoir le contrôle sur ses données est une façon de promouvoir une nouvelle forme de citoyenneté. En effet, la plupart des données qui sont générées actuellement par les utilisateurs et utilisatrices ne sont pas contrôlées par ces derniers et dernières. Elles sont surtout contrôlées et utilisées par des milieux économiques, politiques et étatiques. Elles leur donnent un pouvoir sur nous, plus qu’on ne le pense. Ce projet vise à montrer l’intérêt à prendre le contrôle sur ses propres données. Il s’agit, à l’ère de la production et la gestion des mégadonnées, de rendre possible l’émergence d’un pouvoir citoyen, d’un nouveau type de citoyen et de citoyenne qui a le contrôle sur ses propres données. En ce sens, nous souhaitons créer une communauté sur les usages citoyens de la chaîne de blocs.

Blockchain et santé

Blockchain Citiz est la première entreprise québécoise à proposer une solution à partir de la technologie de la blockchain adaptée aux besoins spécifiques du patient et de la patiente avec la collaboration du système de santé et des personnels de santé. Le patient ou la patiente pourra récolter trois types de données liées

aux soins

aux activités physiques

à l’alimentation.



Le patient ou la patiente sera en mesure de participer, de façon active, à l’autogestion de sa maladie et, donc, à l’amélioration de sa santé. Il ou elle pourra lui-même ou elle-même donner accès à son dossier en ligne. Blockchain Citiz veut ainsi mettre la blockchain au service de l’amélioration de la qualité de la vie.



Cas concret d’utilisation
Si tu habites à Montréal et que, de passage, à Québec, tu as une urgence médicale, tu pourras en un clic donner un accès limité (de 24 heures, par exemple) à ton dossier en ligne.